Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 13:06

PHOTO-PAGE-3.jpgL’information qui fera certainement plaisir à notre président qui est rentré de France ce dimanche, a failli passer inaperçue.
C’est que le 25 février 2014, à l’occasion du Forum Economique Ivoiro-Marocain, tenu sous l’égide du Roi Mohamed VI du Maroc, l’Etat de Côte d’Ivoire, représenté par la Ministre déléguée à l’Economie et aux finances, Kaba Nialé, et Othman Benjelloun, président du Groupe BMC BANK, avaient signé une convention cadre.
Convention à travers laquelle le Groupe BMC BANK, grâce à sa filiale locale, Bank Of Africa, a tenu à démontrer sa volonté de soutenir les initiatives du Gouvernement ivoirien dans la perspective de la réalisation effective des objectifs du Programme National de Développement (2012-2015). Pour l’émergence chère à notre président, à l’horizon 2020.
Grâce à cette convention, Bank Of Africa s’est engagée à aider la Côte d’Ivoire, en s’associant à d’autres bailleurs, à financer son budget au titre de l’exercice 2014. Sans compter son engagement à agir également en qualité de conseil financier de la Côte d’Ivoire dans le projet d’emprunt obligataire d’une valeur de 500 millions de dollars sur le marché des capitaux internationaux.
Mais en attendant cet emprunt obligataire, pour le budget 2014, la levée de fonds de 150 milliards a été entièrement souscrite au bout de seulement 48 heures, sous forme d’obligations du Trésor, d’une échéance de 7 ans avec un taux nominal de 6,5%. De quoi remplir de joie, tout le Gouvernement ivoirien, avec sa tête, notre président qui est rentré en pleine forme, pour reprendre le boulot.
Lever 150 milliards en 48 heures, ça s’appelle de l’efficacité.
Bref, très peu connu en Côte d’Ivoire, le Groupe BMC est pourtant le premier groupe privé au pays du Roi Mohamed VI.
« (…) Nous sommes extrêmement fiers de contribuer à la redynamisation de la croissance économique et au développement de ce pays frère et ami, maintenant qu'il retrouve la paix et la concorde.
Ce sont en fait trois Banques africaines, de nationalité ivoirienne et de capitaux majoritairement marocains, aux côtés de la vingtaine d'autres de leurs consœurs ivoiriennes qui contribuent, chaque jour, au regain de confiance dans les fondamentaux politiques et économiques du pays.
Ces trois Banques, la Société Ivoirienne de Banque du Groupe AttijariWafa Bank, Bank Of Africa- Côte d'Ivoire, du Groupe BMC Bank et la Banque Atlantique Côte d'Ivoire du Groupe Banque Centrale Populaire constituent près de 21% du réseau des 650 agences, collectent plus de 25% des ressources et octroient près du quart des crédits à l'économie, domiciliant 20% des comptes ouverts auprès des Banques.
Les 3 plus importants groupes bancaires au Maroc sont les actionnaires majoritaires de ces Banques pour mieux attester de l'engagement profond et durable de la communauté bancaire marocaine à l'égard de la Côte d'Ivoire.
Nos 3 Banques en Côte d'Ivoire se positionnent en tant que Banques Universelles adressant l'ensemble des segments de clientèle au service desquels elles mobilisent plusieurs métiers bancaires ainsi que l'Assurance. Nous sommes conscients de tout ce qu'il y a lieu encore de faire afin d'accompagner plus hardiment le programme de renaissance économique de la Côte d'Ivoire, le programme Phoenix alors qu'il ambitionne d'en faire, à l'horizon 2020, un pays émergent qui aura connu, d'ici cette échéance, des taux de croissance de 9% à 10% au profit de franges élargies de la population ivoirienne.
Nous sommes convaincus que ces programmes seront créateurs de valeur pour nos institutions, en même temps que de valeur économique et sociale.
Au cœur de la stratégie de Phoenix est inscrite la participation active du secteur privé et le Partenariat Public Privé, afin de promouvoir les secteurs fondamentaux pour l'économie ivoirienne, tels l'agriculture, la pêche, les infrastructures, la promotion de l'habitat et, plus particulièrement, les logements sociaux ». Dans ce contexte, «nous sommes déterminés, en tant que Banques en Côte d'Ivoire, à poursuivre l'effort de bancarisation du pays et hisser son niveau au-delà des faibles 15% actuellement observés. Nous avons également à cœur de promouvoir Abidjan et sa Bourse Régionale dans la perspective d'en faire un partenaire privilégié de la place financière de Casablanca, Casa Finance City… ». S’est expliqué Othman Benjelloun, dans les colonnes de « La Nouvelle Tribune », média marocain.
Voilà qui augure de bonnes perspectives pour l’économie ivoirienne.
ALEX KASSY.

Source: L'Eléphant déchaîné N°231

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Société
commenter cet article

commentaires