Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 13:14

B-di--100922.jpgAu Pdci, le calme ne signifie pas toujours que tout va bien. Une histoire de réhabilitation de locaux y fait planer en ce moment, une forte odeur d’argent dépensé dans des conditions qui étonnent quelques cadres. 
C’est que les travaux de réhabilitation de la maison du vieux parti à Cocody actuellement en cours sont loin, selon des informations obtenues par l’infernal quadrupède, de faire l’unanimité. Certains cadres s’étonnent de la façon dont les choses se sont passées pour que la réalisation de ce projet atterrisse entre les mains de N’Zi Assamoua Désiré, Secrétaire général adjoint chargé du patrimoine du Pdci.
« L’Eléphant », pour tenter de comprendre tout ce sketch, est remonté un peu dans le temps, pour se familiariser avec l’origine de la décision de réhabilitation des locaux.

L’histoire des travaux de réhabilitation…
A la suite du dernier Congrès du Pdci qui s’est tenu les 3, 4 et 5octobre 2013, au palais des Sports de Treichville, à Abidjan, le jeune Bédié, 77 ans au compteur, a été triomphalement élu. Tout de suite, il met en place un bureau dans lequel «N’Zi Assamoua Désiré, Secrétaire Exécutif en charge des Finances est confirmé Directeur général du parti». On dit qu’«il assumera cette fonction conformément à sa décision de nomination signée par le président Henri Konan Bédié». («connectionivoirienne.net», 29/11/13).
Le mardi 12 novembre 2013, c’est auréolé de son titre renforcé de Secrétaire exécutif  chargé des finances et du patrimoine que N’Zi Désiré a pris la parole au cours de la première réunion du Secrétariat exécutif du Pdci, pour s’adresser à Henri Konan Bédié. Objectif?  Obtenir l’accord du jeune homme pour des travaux de réhabilitation de la maison du parti à Cocody. Bédié accède à la demande.
Pendant trois mois, la maison qui abrite plusieurs bureaux des dirigeants du parti sera fermée pour nécessité de travaux. Mais laissons le Maître d’œuvre, Nzi Assamoua Désiré lui-même, nous en dire plus, dans son allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de présentation des travaux de rénovation de la maison du parti: «Le 12 novembre 2013, sur les instructions du Président, Son Excellence Monsieur Henri Konan Bédié, j’ai eu l’honneur de présenter au cours de la 1ère réunion du Secrétariat Exécutif, une communication relative aux travaux de rénovation des bâtiments du siège de notre Parti sis à Cocody. Ces travaux ont effectivement démarré la première semaine du mois de décembre. Pendant deux mois donc, il a fallu la contribution de tous pour réaliser ce qui était perçu comme un challenge. Les travaux ont consisté:
 -A un meilleur agencement des locaux,
- A la construction de nouveaux bureaux,
- A la restauration des systèmes électriques et sanitaires en vue d’adapter les locaux aux normes sécuritaires en vigueur,
- A des aménagements adéquats pour assurer une commodité convenable aux activités des militants et du personnel du Parti.» («Le Démocrate», 12/2/14).
Avant d’ajouter: «Monsieur le Président, vous avez dit dans une de vos allocutions, et je cite : "La rénovation, le rajeunissement et la renaissance déjà entamés dans les esprits, doivent s’accompagner de logistiques adéquates pour l’exécution des tâches."Je suis heureux et fier aujourd’hui de vous livrer, Monsieur le Président, la première tranche de l’œuvre. Il s’agit de l’auditorium, communément appelé la grande salle du Bureau Politique, de la salle de réunion du secrétariat exécutif anciennement appelée la salle du Bureau Politique, de votre bureau, du bureau du Secrétaire Exécutif, et de celui du Directeur Général.» («Le Démocrate», 12/2/14).
Après une visite des lieux, le président Bédié qui a découvert, par la même occasion, la stèle du premier président et père fondateur de ce parti, Félix Houphouët-Boigny libérant une colombe, dressée au centre de la Maison du parti, a aussi pris la parole: «C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons fait le tour des travaux importants qui viennent d’être réalisés et qui se poursuivent pour donner au siège de notre parti un visage nouveau…Je saisis cette occasion pour féliciter et remercier tous ceux qui ont pris une part dans la réalisation de ce réaménagement. Nous offrons ainsi un siège dont nous pouvons être fiers…Je vais en particulier remercier et féliciter le jeune N’Zi Désiré, directeur des finances du parti qui a piloté de mains de maître cette opération.» («nordsudquotidien.com», 11/2/14). Et c’est qui ce maître ?

Qui est Nzi Assamoua
désiré?
«C’est fait. Henri Konan Bédié, président du PDCI a remanié toutes les Instances du PDCI-RDA, répondant aux pieds d’appel des militants. D’importants réglages ont été faits. Au niveau de la Direction générale, fini le bicéphalisme. Désiré N’Zi Assamoua, Secrétaire Exécutif en charge des Finances, est confirmé Directeur général du parti. Il assumera cette fonction conformément à sa décision de nomination signée par le président Henri Konan Bédié...» («connectionivoirienne.net», 29/11/13).
Le poste qu’occupe « le jeune homme », dans les faits, équivaut à celui de  ministre de l’Economie et des Finances, au gouvernement ;
Mais ce n’est pas tout.  Il est Directeur général du Pdci, et c’est l’équivalent  de Directeur de la Comptabilité générale de l’Etat;
En tant que directeur financier du Pdci, il est le Trésorier payeur général.  En plus d’être directeur général du budget, il est aussi Directeur des marchés publics. Il a vraiment la confiance de Bédié, cet homme ! Sauf que tant de pouvoirs ne pouvaient, au Pdci, qu’attirer des soupçons !

Il a trop de pouvoirs
Et ils sont de plus en plus nombreux à le dire au sein du vieux parti. Et les mécontents ont quelques arguments à faire valoir ! Ils ne comprennent pas les conditions dans lesquelles le « ministre de l’Economie » a conduit le projet sans appel d’offres pour démarrer les travaux « (…) après le congrès, pour lequel des gens avaient tant travaillé, on a décidé de restaurer la maison du parti sans présenter un plan, une autorisation de construire, un devis estimatif du coût de revenu des travaux; sans appel d’offres; sans autorisations des différentes instances du parti». Tout de suite les grands mots !
Pourtant, des confrères sont tombés sous le charme des travaux réalisés : Ces travaux « ont porté sur l’ancienne salle du Bureau politique, ainsi que la grande salle... tout a été refait avec une logistique à la pointe de la technologie, notamment des écrans plasma et des sièges modernes et confortables.»(«nordsudquotidien.com», 11/2/14).
Sauf qu’au dernier Bureau politique, la chaleur de cette salle rénovée a écœuré plus d’un.
Le budget qui avait été présenté pour cette rénovation, selon les mécontents, aurait été rejeté. Mais les travaux ont quand même été réalisés.
Résultat des coups de pelle ? Une facture de 169 millions de FCFA. Dépensés sans appel d’offres. Sans doute en raison de l’urgence ? 
Le dernier point financier a fait état de ce que les comptes du parti sont excédentaires de 12 millions de FCFA. C’est une bonne nouvelle. Mais c’est justement ce miracle que les mécontents ne comprennent pas. Avec ce résultat, le budget proposé pour les passations de charges des Délégués départementaux et communaux à l’intérieur du pays et qui n’était lourd  que  de trois petits millions, a été fermement repoussé du revers de la main par le jeune « ministre de l’Economie » du Pdci-Rda. De quoi pousser à l’interrogation sur la sincérité du bilan financier annoncé et sur les raisons profondes pour lesquelles Bédié a donné autant de pouvoir à N’Zi Assamoua Désiré. 
Si le Pdci veut revenir au pouvoir, il gagnerait peut-être à commencer à améliorer ses relations avec quelques principes de bonne gouvernance. Parce qu’il n’est pas sûr que dans quelques années, il y ait encore beaucoup qui soient prêts à revivre l’histoire des grilleurs d’arachides !
Antoine EDO
Source: L'Eléphant déchaîné N°231

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires