Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 10:28

Gbagbo-palabre.jpg

 

Bien qu’il ait décidé d’interdire la diffusion des chaînes internationales d’information en terre ivoirienne et d’attiser une haine contre la France, l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo a toujours eu recours à ces dernières pour  diffuser ses messages. Ce sont aussi les images de ces chaînes qui sont exploitées par la télévision nationale pendant les JT de 20H. C’est également aux sociétés françaises à qui, il continue de donner les meilleurs contrats. Comme quoi, le chien dit-on ne change pas sa manière de s’asseoir.

 

Interdiction des chaînes d'information étrangères

‘’Maintenir la paix sociale fortement ébranlée’’. Tel a été le principal  argument évoqué par M. Félix Nanihio, secrétaire général du Conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA) pour annoncer la mesure de « la suspension sans délai de tous les signaux l’interdiction de la diffusion des chaînes étrangères d'information contenues dans le bouquet de Canal + Horizon ». C’était dans la soirée du jeudi 2 décembre dernier. Et depuis cette date, les Ivoiriens dans leur majorité n’ont plus accès à toutes les chaînes d'information étrangères et panafricaines, telles que TF1, France 24, Africa 24, ou Vox Africa par exemple. La station Radio France Internationale (RFI) en FM a également été suspendue. Contrairement à que l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo et son camp tentent de faire croire, ce sont sur ces télévisons et radios internationale qu’ils se ruent pour faire entendre leurs voix. Aussi, la chaîne nationale se constitue comme le relais de ces télévisons au plan local. Il ne manque pas de jour où les images de TF1, France 24 ou même de Africa 24 ne soient utilisées par les anciens dirigeants de la RTI. Et pourtant, ils tentent de mettre dans la tête du peuple de Côte d’Ivoire que ces chaînes internationales excitent à la haine. Pourquoi n’expulsent-ils pas leurs correspondants encore à Abidjan ? Une chose est cependant, nettement claire. Alors que le jour, ils vomissent ces médias étrangers, la nuit ils leur font la cour. Conscients que la télévision d’Etat n’a plus d’audience. Même dans les campements les plus reculés.

 

Le soi-disant sentiment anti-français

Dire que les Ivoiriens n’aiment pas la France est archi-faux ! Et, le chef de fie de la Refondation, Laurent Gbagbo, le sait également. Il  veut faire croire que les Ivoiriens n’aiment pas son tuteur au niveau des Nations Unies. Parce que selon lui, la France aurait commis un crime par rapport à la crise que vit la Côte d’Ivoire depuis 2002. Il est allé même plus loin en prétextant que c’est l’ancien colonisateur qui est la base de la déstabilisation de la Côte d’Ivoire depuis le coup d’Etat de décembre 1999. C’est donc sur ses bases que la communauté française a été la cible des attaques en novembre 2004 de la part de jeunes surexcités se disant ‘’des patriotes’’. Or, les refondateurs, malgré ce qu’ils clament à longueurs de journées sur la France et les Français, ont donné tous les contrats juteux à ces mêmes Français. Le Terminal à Conteneur du Port Autonome d’Abidjan et le renouvellement des contrats de la CIE et de la SODECI en sont les preuves palpables. Que dire de la construction du troisième pont qui a été affectée à Vincent Bouygues ?  Alors, il faut qu’on arrête cette démagogie qu’on sert à chaque fois pour alimenter la propagande anti-française pendant qu’on reçoit en grandes pompes et parfois nuitamment, les hommes d’affaires français pour des intérêts qui ne concernent pas forcément l’Etat ivoirien.

 

Des Groupes français dans l'offshore profond

Il est même avéré que la France et les entreprises françaises n’ont pas été ignorées dans l’attribution des contrats pétroliers. Et ce n’est pas l’entreprise Total et l’architecte français qui nous diront le contraire. En effet, selon la l’hebdomadaire panafricain ‘’La Lettre du Continent’’ qui rapporte l’information, le groupe français est déjà présent en Côte d’Ivoire à travers sa participation dans la Société ivoirienne de raffinage (SIR) et son réseau de stations-service, a passé un accord avec la société Yam's Petroleum de l'architecte et homme d'affaires Pierre Fakhoury pour un investissement qui pourrait dépasser 250 millions de dollars dans l'exploration-production du bloc pétrolier ivoirien très prometteur CI-100. Le groupe pétrolier français Total a annoncé le 22 octobre 2010, la signature d’un accord avec Yam’s Petroleum, la société de l'homme d'affaires et architecte Pierre Fakhoury, qui possède plusieurs permis pétroliers en Côte d’Ivoire. Une annonce qui a mis fin aux rêves des autres prétendants parmi lesquels BP, Shell, ENI, Lukoil et Vanco. Au terme de cet accord conclu début octobre et qui a reçu l’aval des autorités ivoiriennes et de la société nationale Petroci, Total acquiert une participation de 60 % dans le permis CI-100. Yam’s Petroleum conserve une participation de 25 % et Petroci (dirigée par Kassoum Fadika) détient les 15 % restant, mais aura la possibilité d’augmenter ses parts de 7 %. Total prévoit donc de mener de nouvelles études pour compléter la couverture de l'ensemble du permis ainsi qu'un premier forage, au plus tard en 2012. Puisque, les réserves pourraient atteindre jusqu’à 1,5 milliard de barils. Si elles venaient à être confirmées, Total pourrait investir plus de 250 millions de dollars pour exploiter ce gisement.

 

ONU et l’égalité des Nations

‘’Tous les pays sont égaux au niveau  de l’Organisation des Nations Unies. Chaque Etat membre paie sa cotisation. Alors, avec le principe de non-ingérence de l’ONU dans les affaires intérieures des Etats-membres, Choi, l’Onuci et la Licorne doivent quitter la Côte d’Ivoire pour flagrant délit d’ingérence dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire ‘’. C’est en substance, le raisonnement qui revient lorsque certains collaborateurs et partisans de M. Laurent Gbagbo ont l’occasion de s’exprimer et d’exprimer leur haine viscérale contre ceux qui, hier, ont permis que Gbagbo reste au pouvoir. Par ce type de raisonnement, ils croient rendre service à leur ‘’woudy’’ de Mama. En faisant croire à leurs partisans que la Côte d’Ivoire est souveraine et a les mêmes droits que la France, les Etats-Unis, la Chine, la Grande Bretagne et la Russie au Conseil de Sécurité de l’ONU. Mais cette fausse dévotion à Gbagbo cache mal la réalité des faits. Une réelle bigoterie mal voilée, parce qu’ils croient encore qu’après 67 ans de colonisation (de 1893 à 1960) et 50 ans d’indépendance (de 1960 à 2010) les Ivoiriens sont restés dupes et ignares. Tous les Etats qui composent l’organisation des Nations Unies n’ont pas tous les mêmes droits. Et cela se sait depuis le cours primaire avec la 2e guerre mondiale (début et fin) et le passage de la SN à l’ONU. 5 pays (la France, les Etats-Unis, la Chine, la Grande Bretagne et la Russie) gouvernent le monde avec le droit de veto. Et tout le monde sait que la guerre froide est terminée depuis l’effondrement du mur de Berlin et la réunification de l’Allemagne en 1989. Il n’y a plus de pays alignés. Mais, ce droit de véto est resté pour préserver les intérêts des pays détenteurs dans les anciennes colonies ou espace privilégiés d’échanges commerciaux. Et la France est notre tutrice au Conseil de sécurité. A ce titre, elle a des droits sur la Côte d’Ivoire comme les USA ont des droits sur le Libéria et la grande Bretagne sur le Ghana, le Nigeria etc. Il est donc absurde de continuer à penser qu’on peut tromper le peuple ivoirien en leur servant des mensonges. Que les Docteurs, les Professeurs et autres membres de LMP qui pensent en savoir trop en relations internationales, oubliant les leçons du cours primaire sur les guerres mondiales (1914-1918 et 1936-1945) revoient leurs copies. Car les Ivoiriens savent ce que signifie un droit de véto et l’égalité des Nations à l’ONU. Qu’on ne mette pas davantage la Côte d’Ivoire qui veut sortir de 11 années de crise avec à la clé un recul très inquiétant dans l’évolution de son économie et de son développement.

Guy TRESSIA

guy_tressia@yahoo.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires