Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 13:40

SEM-YAO-Koffi-USA.jpg

Trop de problèmes à Washington. Dans la chancellerie ivoirienne. Les diplomates ivoiriens au pays de l’Oncle Sam ne seraient pas contents de leur ambassadeur, SEM Charles Yao Koffi, le protégé de Mme Simone Ehivet-Gbagbo. Ils lui reprochent d’avoir gardé par devers lui le don à eux fait par le Président de la République de Côte d’Ivoire, M. Laurent Gbagbo qui était de passage au pays de la liberté. Voici ce que rapporte un site ivoiro-américain : "Le 22 septembre 2009, New York, la capitale économique des Etats-Unis, a accueilli l’assemblée annuelle de l’Organisation des nations unies (Onu). Notre pays a été représenté au plus haut niveau avec une forte délégation conduite par le chef de l’Etat Laurent Gbagbo. Et pour cause, pour la première fois, cette auguste assemblée recevait le premier Africain American président du pays de l’oncle Sam. Le président professeur d’histoires ne pouvait pour rien au monde rater ce rendez-vous de l’histoire. Entre deux sessions, notre bien aimé président se rend le 25 septembre 2009 à Washington DC où il n’avait plus mis les pieds depuis l’humiliation que lui ont infligée les militants du G7 conduits par le Dr Brou Kouassi, le 9 juin 2004 devant l’hôtel Four Saison à DC. Après avoir honoré ses engagements, la délégation présidentielle regagne New York. La débauche d’énergie des diplomates et associés des représentations à New York et à Washington DC n’est pas passée inaperçue. Elle est bien perçue par le premier des Ivoiriens. Il instruit alors l’argentier du palais de leur donner de la VK (Vitamine Koudou). Son excellence Jacques Anouma convoque ses collègues que sont leurs excellences Charles Yao Koffi et Alcide Djédjé, dans sa suite. Une fois dans la suite, Son Excellence Charles Yao Koffi demande à son chargé du protocole, l’ancien fesciste Eric Seyo de sortir, alors que l’homme était son ombre depuis l’arrivée de la délégation présidentielle. L’argentier remet pour les diplomates et associés la somme de 30.000$. Alors le premier conseiller de notre chancellerie à l’Onu, M. Bailly remet au personnel sa vitamine VK. Pour celui de Washington DC, il y a eu un redoutable coupeur de route à l’entrée de la ville de Baltimore. Interrogé après les révélations de lebanco.net sur le dernier séjour de Simone Gbagbo aux USA, Son Excellence Charles Yao Koffi soutient avoir utilisé les 30.000$ pour régler une facture de l’assurance maladie des diplomates de Kaiser Permente. Une descente au siège de Kaiser Permente à Rockville, nous permet d’approcher un employé qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat. Ce dernier bat en brèche cette déclaration de notre premier responsable aux USA. Revenu du pays où il passa trois semaines, l’ambassadeur promet au personnel de leur remettre leur vitamine VK de 30.000$. Depuis lors, c’est un silence radio de celui qui clame partout et à qui veut l’entendre, qu’il est le protégé de la première dame, pardon son frère. En fin de compte, SE Charles Yao Koffi va-t-il remettre leur dû aux employés de l’ambassade qui ont travaillé dur comme des Sarakolés ? Seule une vision de son pasteur Daniel Goulia nous délivrera ! Peut-être". Vraiment désolant…

Guy Tressia

guy_tressia@yahoo.fr (Source : lebanco.net)

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires