Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 20:57

FRCI.jpg

 

Les Forces républicaines de Yopougon-Toits rouges dirigées par le Commandant Moussa Doumbia, ont donné une semaine aux populations qui détiennent encore des armes pour les déposer. Cela est intervenu à la suite des saisies d’armes ausous-quartier Koweit de Toits Rouges.

17 kalachnikovs, des grenades à main, des caisses de munitions, des fusils à pompe et biens d’autres armes ont été saisies le mercredi dernier au quartier Koweit (un sous-quartier de Yopougon Toits-Rouges) sous la houlette du Commandant Moussa Doumbia des FRCI du 19ème arrondissement de police. Et plusieurs autres caches d’armes ont été indiquées par la population. Cela a mis en branle les éléments de Doumbia qui ont décidé depuis hier, jeudi, de ratisser à fonds. Ces armes enfouillent dans le sol par endroit seront déterrées. Les éléments du Commandant du secteur de Koweit, le Commandant Solo, armés de pioches et de pelles ont entrepris de creuser dans les endroits indiqués par la population pour sortir toutes les armes qui sont encore cachées. "Nous allons tout déterrer. Nous savons qu’il y a encore des armes cachées. Nous avons pris certaines armes dans les plafonds de certaines  maisons. D’autres ont été enterrés derrière des habitations. Mais je compte sur mes éléments en qui j’ai confiance pour les retrouver et sécuriser davantage le quartier et les populations", nous a confié le Commandant Solo. Puis son chef, le Commandant Moussa Doumbia, responsable de la sécurité de toute la zone que couvre le commissariat du 19ème arrondissement s’est dit confiant pour le retour à la sécurité. "J’ai eu beaucoup de rencontres avec les habitants de ma zone. Je leur ai dit que je leur faisais confiance pour une franche collaboration qui permettra d’instaurer une bonne sécurité. Je les ai rassuré et leur ai démontré la nécessité de rendre les armes de guerre qu’elles ont reçues des ex-dirigeants. Je leur ai donc donné un ultimatum d’une semaine pour les déposer auprès des responsables des FRCI ou des responsables civils de leurs quartiers en qui ils ont confiance. En tout cas, nous avons beaucoup échangé. Et je crois que nous nous sommes compris. Passé ce délai d’une semaine, nous allons entamer des perquisitions obligatoires de toutes les habitations. Celles où nous ne trouveront pas d’habitant, nous forcerons les portes. Mais nous prendrons soin de noter, avec témoins, toutes les affaires que nous allons y trouver, les garder au poste pour que les propriétaires viennent les chercher après. Cela empêchera les vols après notre passage", nous a-t-il confié. En ce qui concerne les populations qui auraient encore peur de retourner chez elles, le Commandant Doumbia leur demande de rentrer à la maison. "Je ne sais pas de quoi les gens ont peur. Moi, j’échange beaucoup avec les populations. Celui qui a peur de rentrer dans sa maison, qu’il vienne au poste de police du 19ème arrondissement expliquer son cas et nous lui donnerons tous les conseils et les assurances nécessaires pour sa sécurité. Nous pouvons même les faire accompagner s’ils le souhaitent. Mais je leur demande de ne pas avoir peur. La sécurité est revenue", a-t-il rassuré.

GUY TRESSIA

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Crise ivoirienne
commenter cet article

commentaires