Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 07:32

presse image.1207577924Le vendredi 21 mars, le patron de l’infernal quadrupède a été informé au téléphone de l’attitude suspecte de trois individus non identifiés qui interrogeaient, à 22 heures, des passants, sur la situation exacte du siège de « L’Eléphant Déchaîné ».

Le samedi 22 mars, à 19 heures, un habitant du quartier où se trouve le siège de «L’Eléphant» a été également approché par le même trio pour tenter d’obtenir des informations sur le siège. Evidemment, cet habitant bien connu du patron du journal n’a fourni aucune information à ces trois individus dont l’un serait âgé d’au moins 50 ans.

Rechercher à 22 heures le siège d’un journal qui ne paraît pas le lendemain, dans quel but une telle démarche peut-elle être effectuée ?

Rechercher à 19 heures un samedi, le siège d’un journal en sachant qu’on ne peut y trouver personne, cela ne peut obéir qu’à des intentions non pacifiques…

Interrogés par le premier responsable du journal, les journalistes et des membres du service administratif qui ont leur numéro de téléphone dans l’Ours du journal ont déclaré n’avoir reçu aucun coup de fil ni le vendredi, ni le samedi, ni le dimanche, d’un lecteur ou de toute autre personne qui souhaitait se rendre au siège du journal.

Ce qui pousse à l’interrogation sur les démarches nocturnes de ces individus…

Chercherait-on à localiser le siège du journal pour une attaque nocturne contre un journaliste ou contre le premier responsable ? Ou serait-ce dans l’optique d’un cambriolage du siège? 

La rédaction de L’Eléphant déchaîné

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Médias
commenter cet article

commentaires