Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 14:41

Mondial-2010.jpeg

Dans ce mondial sud-africain, notre continent devrait relever deux défis majeurs. Celui de l’organisation de la compétition et le défi de gagner la Coupe ou tout au moins figurer dans le trio de tête à la fin du tournoi. Les sceptiques auront été déroutés pour le premier défi à relever. Car, l’Afrique est en train de réussir l’organisation de la Coupe du monde de football, au pays de Nelson Mandela. La cérémonie d’ouverture a été magnifique. Mais avant, de Johannesburg à Polokwane, en passant par Pretoria, Rustenburg, Bloemfontein, Durban, Cape Town, Port Elizabeth, Nelspruit, tous les stades respectent les normes Fifa. L’Afrique du Sud a mis à disposition dix (10) stades (allant de 40.000 à 94.700 places) pour les différents matches de la coupe du monde de football. Les 32 pays qualifiés et les 500.000 visiteurs attendus ont eu droit à tout ce dont ils ont eu droit lors des précédentes rencontres du mondial dans les pays européens, américains et asiatiques. Logements de qualité, sécurité garantie et une organisation qui tient la dragée haute. Le pays a investi environ 5 milliards de rands, soient plus de 500 millions d’euros (327,5 milliards Fcfa) pour la construction et la rénovation des stades pour cette compétition. Nul doute que le mondial sud-africain de 2010 annonce déjà une grande réussite au vu des infrastructures mises à dispositions de l’organisation afin de respecter les normes de la FIFA. Il ne faudrait pas oublier que Nelson Mandela et ses concitoyens ont déjà organisé des compétitions d’envergure comme le mondial de rugby en 1995 (qu’ils ont remporté) et l’an dernier la coupe des Confédération sous l’égide de la Fifa. Tous ces meetings sportifs ont connu une réussite parfaite sur le plan organisationnel. C’est donc à juste titre que la Fédération internationale de football (FIFA) "rend justice à un continent qui a vu naître tant de footballeurs talentueux", selon les termes de son président, Joseph Blatter. Avec ce défi de l’organisation relevé par l’Afrique du Sud, nous pouvons affirmer : "Oui, nous le pouvons", comme diraient les présidents Bédié, Barak Obama et bien d’autres qui ont eu et qui continuent d’avoir des défis à relever. Reste maintenant le défi de la victoire en Coupe du monde. Là encore, cette affirmation "Oui, nous le pouvons" ne devrait pas être une vaine phrase. Car "tant de footballeurs talentueux" du monde entier sont nés en Afrique. Ils évoluent à plus de 95% dans les championnats professionnels européens et asiatiques. Ils ont les mêmes coachs. Les pays africains ont donc la même chance que le Brésil, l’Allemagne, l’Argentine, la France, l’Angleterre, l’Italie et tous ces pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie. Le ballon roule pour tout le monde. Il suffit d’une bonne cohésion, d’une bonne dose de volonté patriotique et d’une confiance en soi pour que le tour se joue en faveur de l’Afrique. Le Ghana vient de donner le ton avec un match de cohésion, de volonté, d’organisation et de confiance en soi, en battant la Serbie (1-0). L’Afrique du Sud aussi est en bonne voie en tenant en échec le Mexique, l’un des favoris (1-1). Le Nigéria, après avoir péché (1-0) dans les six premières minutes, a tenu tête à la grande Argentine coachée par Diégo Armando Maradona. L’Algérie qui n’est pas parmi les favoris africains, a tout de même tenu tête à la Slovénie jusqu’aux dernières minutes pour prendre un but (1-0). Les joueurs africains ont démontré qu’ils étaient au même niveau de jeu et de talent que leurs adversaires des autres continents. En attendant l’entrée en scène des 2 grands favoris africains (la Côte d’Ivoire et le Cameroun), toute l’Afrique devrait croire en sa chance et démontrer que Joseph Blatter, le président de la Fifa, n’a pas eu tort de dire que "La Fédération internationale de football (FIFA) a rendu justice à un continent qui a vu naître tant de footballeurs talentueux", parlant de l’octroi de l’organisation de ce mondial 2010 à l’Afrique. Rendons donc à notre tour hommage à Blatter en relevant le défi de la victoire à une coupe du monde. Allez l’Afrique !!!

Guy Tressia

guy_tressia@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia
commenter cet article

commentaires