Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 19:34

NED.jpg

ESP.jpg

La Coupe du monde 2010, en Afrique du Sud, tire à sa fin. Des 32 meilleures équipes du monde, seules les Pays Bas et l’Espagne sont sortis meilleurs des meilleurs. Et le dimanche 11 juillet, le monde entier fêtera la meilleure des meilleures équipes du monde. Ce sera soit l’Espagne, soit la Hollande. Cependant la question qui vient à l’esprit, c’est : est-ce que ces deux pays finalistes du mondial 2010 méritent vraiment d’être au panthéon du football ? La présence de deux équipes en finale qui n'ont jamais remporté l'épreuve montre néanmoins qu'une vieille Europe du football est en difficulté. L'Angleterre, l'Italie et la France sont peut être à la veille d'une longue traversée du désert... Cependant, l'Espagne mérite-t-elle de disputer la finale de la Coupe du monde ? Y a-t-il matière à s'extasier devant le jeu pratiqué par la Roja dans cette 19e édition de la plus belle des compétitions du plus universel des sports. 1-0 contre le Portugal en huitième. 1-0 contre le Paraguay en quart et 1-0 contre l'Allemagne en demi finale. Pas un match de classe, pas une seule démonstration exemplaire. Des attaquants habiles, comme Pedro, mais qui semblent désactiver leurs neurones à l'instant de conclure. Un gardien, Casillas, qui ne bloque plus un seul ballon, même les faciles. Xavi Alonso qui joue les tondeuses à gazon. Un but chanceux en demi-finale de l'improbable Puyol. Voilà l’équipe finaliste de ce mondial 2010. Mais l’Espagne est classée 2 mondiale par la Fifa, au mois de mai dernier. Pas donc surprenant que ce pays se retrouve pour la première fois en finale. Pour les Pays Bas, c’est la 3e finale après deux perdues (1974 et 1978). Avec six matchs, six victoires et classée 4e par la FIFA, la Hollande pour inscrire, enfin, son nom en lettres d'or sur le grand livre du Mondial, devra gommer les erreurs défensives commises face à l'Uruguay. « J'ai dit aux joueurs que j'aimais le foot offensif, mais qu'il fallait savoir garder le ballon, faire les efforts défensifs. En 1974, les Pays-Bas avaient bien joué mais perdu. Nous aurions dû le gagner, ce match. C'est génial que nous arrivions encore en finale tant d'années après », a reconnu Van Marwijk après la demi-finale. Le 2e pays face au 4e, c’est la finale des leaders.

Guy Tressia

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Sports
commenter cet article

commentaires