Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 16:13

guikahue-1

Après les rencontres marathon dans la Cité du Fromager les 18 ; 19 et 20 juin, Pr Maurice Kakou Guikahué, Délégué PDCI-RDA et Directeur départemental de campagne du RHDP à Gagnoa, s’est rendu dans la Commune de Soubré, le mardi 21 juin 2011. Mission : informer les militants RHDP pour qu’ils soient au même niveau que ceux de Gagnoa.

Sur les bords du fleuve "Nawa", le Secrétaire général adjoint chargé de la mobilisation et de l’organisation du PDCI-RDA et N°1 du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) à Gagnoa, a expliqué les différents accords politiques internationaux et a donné les raisons pour lesquelles les décisions de l’Onu sont au-dessus des lois nationales. "Les lois de l’ONU sont au-dessus des lois de la Côte d’Ivoire. Parce que notre pays a adhéré à la charte qui contient les conditions pour appartenir à l’Organisation mondiale. C’est écrit à l’article 23 de la Charte de l’ONU et soutenu par l’article 81 de la Constitution ivoirienne", a dit "Monsieur mobilisation" du PDCI. Le cardiologue a touché le cœur des militants lorsqu’il a expliqué les raisons qui ont poussé les responsables ivoiriens, Gbagbo y compris, à demander la certification des élections par l’ONU, à travers son représentant spécial, Yung Jin Choi. Il a, ensuite, expliqué la composition du Panel des Chefs d’Etat et le travail qu’il a fait pour sortir la Côte d’Ivoire de la crise postélectorale. L’on a alors découvert comment Paul Yao-N’dré, président du Conseil constitutionnel, a menti pour maintenir son ami Laurent Gbagbo au pouvoir, malgré le choix sans équivoque du peuple souverain. "Le Panel des 5 Président de l’Union Africaine a demandé, entre autres, à Yao-N’dré de produire le procès verbal de la réunion du Conseil constitutionnel qui a délibéré pour proclamer Laurent Gbagbo vainqueur de la présidentielle du 28 novembre 2010. Il n’a pas pu donner ce PV. Donc, Yao-N’dré est sorti de sa chambre sans en aviser les membres du CC et a pris tout seul la décision de proclamer Gbagbo vainqueur. Et puis, les Chefs d’Etat africains lui ont demandé pourquoi les réclamations du FPI ont porté sur 4 départements et il en a annulé 13 ? Là aussi, Yao-Ndré est resté sans réponse. On lui a demandé le rapport d’enquête qui prouve qu’il y a eu des tueries au cours de l’élection présidentielle au Nord du pays. Il n’y a de rapport justificatif. Et enfin, on lui demande les raisons de la non application de l’article 64 du code électoral qui stipule qu’il devait annuler les élections parce qu’il y avait des litiges. Le président du Conseil constitutionnel n’a rien eu à dire. Il est resté muet sur toutes ces préoccupations des Chefs d’Etat qui constituaient la commission d’enquête de haut niveau de l’UA. Finalement, Yao-N’dré a reconnu que les accords internationaux primaient sur nos lois nationales. Il a fait prêter serment au Président élu par les Ivoiriens", a révélé Pr Maurice Kakou Guikahué. Il a conclu cette révélation en disant que les Ivoiriens ont été tués pour rien dans la crise postélectorale, en grande partie par la faute du Président du Conseil constitutionnel, Paul Yao-N’dré. Malgré tout, il a relayé le message de réconciliation et de paix du Président Alassane Ouattara. "Je suis venu vous dire que c’est Ouattara que vous avez massivement élu qui est maintenant Président de la République. Il vous demande de tout laisser tomber et d’aller à la paix avec vos bourreaux d’hier. Nous l’avons élu, c’est à nous de l’aider à réussir la mission que nous lui avons confiée. Nous devons, pour cela, tout pardonner et aller à la réconciliation. C’est la réconciliation et la paix qui permettront à Ouattara de réussir à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent comme il l’a promis. C’est dans la paix qu’il pourra appliquer son programme de développement promis au cours de la campagne présidentielle",  a –t-il conseillé aux militants. Il a, en prévision des prochaines élections locales, demandé aux militants du RHDP d’être encore plus soudés. "Je vous remercie pour le travail abattu à Soubré où Gbagbo a été battu par le PDCI et le RHDP, en aller et retour. Donc, je voudrais que vous soyez davantage unis, encore plus soudés pour les élections à venir", a-t-il dit. Après quoi, le délégué de Gagnoa, au nom de son aîné Marcel Zadi Kessy, responsable de la Coordination des délégations PDCI du Sud Bandama, du Fromager, du Haut Sassandra et du Bas-Sassandra, a réuni les différents responsables politiques du RHDP (PDCI, RDR, MFA et UDPCI) de Soubré pour planifier les élections locales à venir.

GUY TRESSIA

Envoyé spécial à Soubré

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires