Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 21:35



La Jeunesse Engagée pour le Développement de la Côte d'Ivoire (JEDCI) a animé une conférence de presse, samedi dernier à son siège sis à Marcory Zone 4      29 rue Dr Blanchard. Cette rencontre avec la presse a été l’occasion pour le président de la JEDCI, Kouakou Gédéon, de faire le bilan des actes posés par la jeunesse au cours de la crise que vit la Côte d’Ivoire depuis septembre 2002. Voici la teneur de son discours.

"Le 18 Septembre 2002, une guerre civile éclate dans notre pays et divise le pays en deux parties.

La jeunesse "fer de lance" de tout développement n'a plus de repère; d'orientation sociale, politique, économique, scolaire, voire Universitaire...

Pire, en lieu et place d'un programme sérieux, laborieux en vue de leur insertion professionnelle "des esprit malins" utilisent cette jeunesse à des fins lugubres de sorte à la détourner de sa vraie mission qu'est l'éducation, la formation et l'insertion.

On se souvient des mouvements de rue, l'enrôlement forcé des jeunes dans l'armée pour aller libérer Bouaké. Des attaques perpétrées contre les ressortissants étrangers et des organismes internationaux. Des pillages de magasins, des viols, des injures à l'autorité, des attaques à certains journaux etc.

On peut citer les actions de la jeunesse chauffée à blanc et ses déboires prête à toutes les missions du diable, une jeunesse désœuvrée sans foi, ni loi. En somme, une jeunesse alimentaire passe-partout.

Fort de ce climat non prometteur, soucieux de ce que la jeunesse s'égare, et est entraînée sur la voie de déroute, du désordre, de la perdition et du chaos, va naître une frange de jeunesse consciente, soucieuse et engagée sur la voie du développement, du civisme, de la morale et de la bonne école sociale. La JEDCI (Jeunesse Engagée pour le Développement de la Côte d'Ivoire) sera portée sur les fonds baptismaux le 15 octobre 2008 à Marcory Zone 4, 29 rue Dr Blanchard.

Cette jeunesse est d'abord formée, instruite, outillée aux bonnes valeurs, aux bonnes mœurs et à l'école du développement.

Bref, pour donner une nouvelle vision à la jeunesse en particulier et à la société civile, la jeunesse engagée pour le développement de la Côte d'Ivoire, va voir le jour.

La JEDCI (Jeunesse Engagée pour le Développement de la Côte d'Ivoire) est un creuset de jeunes cadres, ouvriers, hommes d'affaires, étudiants, jeunes de la société civile, ONG soudés qui partagent la même vision la même idéologie, conscients des départages des jeunes manipulés, abandonnés, et laissés pour compte.

La JEDCI (Jeunesse Engagée pour le Développement de la Côte d'Ivoire) a des objectifs précis et des missions. Car elle sait par avance ce qu'elle veut, ce qu'elle cherche et où elle va.

A l'orée des élections présidentielles et générales dans notre pays, nous ne serons pas en reste. Ainsi donc la JEDCI (Jeunesse Engagée pour le Développement de la Côte d'Ivoire) entend soutenir tout candidat dont le profil, le programme et ses ambitions se rattachent à notre idéologie, à notre vision.

Nous soutiendrons au moment venu tout candidat soucieux et conscient du bien-être de la jeunesse, ce candidat qui va œuvrer pour le développement de la Côte d'Ivoire, pour permettre à notre jeunesse de s'insérer dans la vie active, de s'épanouir, d'être autonome et indépendante afin de se soustraire du joug parental ou tutorial.

On entend par développement de la Côte d'Ivoire, la création des emplois, des Universités, des routes, des infrastructures économiques, des hôpitaux, la paix, la stabilité, la concorde, la   fraternité       .

C'est pourquoi, nous ne suivrons jamais des va-t-en-guerre, des personnes aux engagements non tenus ou non respectés et aux mentalités douteuses...

On le répète, ce n'est pas un mouvement alimentaire ni de suivisme qui pour un" oui" ou un" non" est prêt à tout. C'est un grand groupe de jeunes formés, diplômés instruits qui savent où ils vont.

Après les différentes élections, nous allons étendre le mouvement à toute la Côte d'Ivoire pour former les jeunes à prendre conscience d'eux-mêmes, de leurs diplômes et avenir. De ne pas suivre un politique pour son ethnie, son charme mais pour son programme dans lequel ils trouveront leur salut, de cultiver le civisme, la morale, les valeurs républicaines, religieuses, la vertu, de bien prendre en main leur étude, car c'est le seul héritage vrai qu'un parent laisse à son enfant. Une jeunesse engagée n'est pas la violence, la guerre, les injures, les attaques, l'alcool, le sexe, la drogue, l'immoral et les comportements antisociaux. Mais le travail, la bonne lecture politique, sociale, de la vie pratique, la bonne cohabitation, la fraternité, l'esprit d'entreprise et d'initiative ainsi que le travail.

Mmes et MM. les journalistes voilà les raisons de la naissance de la JEDCI (Jeunesse Engagée pour le Développement de la Côte d'Ivoire).

Notre combat majeur est un appel à la jeunesse toutes tendances confondues, à s'engager dans la politique de développement de la Côte d'Ivoire. Cela passe par une belle formation dans les écoles, Universités et centres de formations, une insertion professionnelle bien méritée; l'abandon de la tricherie, du favoritisme, les comportements antisociaux et de la violence. Et le soutien vrai et effectif à tout leader politique capable de dire des choses; de les tenir dans le respect des droit de l'homme, des institutions de la république des valeurs républicaines, dans la justice, la paix et la fraternité !

Vive la Côte d'Ivoire prospère développée

Vive la jeunesse engagée pour le développement pour la Côte d'Ivoire.

Que dieu bénisse la Côte d'Ivoire !"

Propos recueillis par GUY TRESSIA

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires