Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 23:14

dominique_ouattara.jpgLa 37ème Journée internationale de la femme (JIF) dont le thème estLes femmes au travail pour l’atteinte  des Objectifs du Millénaire pour le Développement et l’émergence de la Cote d’Ivoire" a été célébrée, comme l’année dernière, partout en Côte d’Ivoire. A Gbéléban, village natal de Mme Cissé Nabintou, la mère génitrice du Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara n’a pas dérogé à cette règle. La place publique du village s’est avérée exiguë, pour célébrer les femmes du département. Au point où la cérémonie a été déportée sur le terrain de football. Ces festivités se sont déroulées tout le week-end, à Gbéléban. Au-delà du caractère festif, les femmes du Département de Gbéléban, venues des Sous-préfectures de Seydougou, Samangoh et Gbéléban (Chef-lieu du Département)se sont retrouvées, ce samedi 08 Mars 2014, autour de Mme Aissata OUATTARA Epouse Kéita, sœur cadette du Président Alassane Ouattara et Marraine de la JIF, pour passer au peigne fin les questions du genre, et trouver des solutions concrètes aux difficultés qui minent la vie des femmes de cette zone rurale. Ainsi, répondant aux préoccupations des femmes du Département de Gbéléban, la Marraine de la 37ème édition de la JIF a félicité ses sœurs« Gbélébankans »  pour leur ardeur au travail et leur combativité, et s’est surtout réjouit de la grande générosité de la Première Dame, Mme Dominique Ouattara.  « Je sais […] ce qui caractérise la femme de Gbéléban. Votre combativité, votre ardeur au travail, votre dévouement  pour les enfants, votre courage, toutes ces vertus qui font de vous des femmes dignes et fières d’être des femmes adorables. Je sais aussi que vous êtes les piliers de vos familles. Vous avez beaucoup de projets et de chantiers », a-t-elle souligné, avant de préciser : « Vous cultivez aussi la salade, le chou, la tomate, les concombres, etc, cultures essentielles pour notre sécurité alimentaire ». Aussi, Mme CisséAissata a déclaré qu’elle veillera pour mettre fin aux maux qui minent la vie des femmes de Gbéléban: «Nous veillerons à ce que vous ayez les moyens de production modernes. Vous faites aussi la pêche car maman nous disait que le Gbéléban Bâ (le grand fleuve de Gbéléban, ndlr) est riche en poisson ; il faut maintenant un matériel adéquat, adapté, des pirogues de pêche à moteur, des filets accompagnés de moyens de conservation et de séchage ». Sur ce, la petite sœur du Président de la République, poursuivant les domaines d’activités à promouvoir dans le Gbéléban, a mis un point d’honneur au travail que la Première Dame de Côte d’Ivoire abat au profit des femmes de Côte d’Ivoire : «Enfin, les coopératives, les ONGs, les associations, vous devez développer ces structures et méthodes de production collectives ainsi que les micros projets(…) nous pouvons avoir le soutien financier du FAFCI (le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire) dirigé par Mme Dominique Ouattara qui fait un travail merveilleux auprès de son époux pour les femmes et les enfants. Ma belle-sœur Dominique m’a laissé un message pour vous. Elle dit que son cœur bat, chaque jour, à chaque instant pour les femmes et les enfants de Gbéléban. Donc, vous avez son soutien, et ses bénédictions. La preuve, elle m’a fait accompagner d’une forte délégation avec beaucoup de dons. Veillez acclamez la grande générosité de Dominique Ouattara.», s’est-elle réjouie.

La Première Dame, Mme Dominique Ouattara était  représentée lors de cette cérémonie par Mme CisséAissatou, responsable en charge de l’Education de son cabinet. Première avocate pour la défense et  la promotion des personnes vulnérables et des femmes en particulier, Mme Dominique Ouattara a dépêché sa collaboratrice les mains chargées de cadeaux, en espèces et en nature. En effet, la Première Dame Dominique Ouattara a offert des dons d’une valeur de trente  millions de Francs CFA (30.000.000 F CFA) aux femmes de cette localité.  Elle a offert aux différentes coopératives de femme 2 décortiqueuses de maïs et de riz, 2 moto-bagages, 3 abri-bâches, 300 chaises en persiglas, 30 pulvérisateurs, 15 Kits de motopompe,  150 arrosoirs, 40 brouettes,  10 machines à coudre électriques et fourniture de couture,  10 casques de coiffure et fournitures de coiffure, 30 glacières, 150 bassines,  160 récipients pour la conservation de la farine. Dans le domaine de la santé, la Première Dame a également fait de nombreux dont au nombre desquels 10 lits d’hospitalisation, 10 matelas avec couverture en skai, 35 couffins, 150 kit d’incitation à la consultation prénatale, 200 kits de produits d’entretien pour bébé. 

Les populations de Gbéléban ont aussi bénéficié de vivre et de non vivre, à savoir 100 sacs de riz de 50 kgs,  200 cartons de patte alimentaire, 30 cartons de tomate 400G 30 cartons d’huile de 1 litre.

Les centres de santé et les femmes handicapées ont également reçu de nombreux dons ; ainsi 2 balançoires, 2 Toboggans, 20 chevaux, et ont été remis aux centres de santé, et 5 tricycles aux femmes handicapées.

Notons aussi qu’en plus des dons de la Première Dame, Mme Aissata Ouattara a offert des dons en nature et en espèces, estimés à 15.000.000 de Francs FCA, et ce outre la mosquée qu’elle a entièrement rénovée.

Ajoutés aux paroles aussi fermes que fortes et pleines d’espoir de Mme Aissata Ouattara, les dons de la Première Dame ont mis du baume et de la joie aux cœurs des populations de Gbéléban,  illuminant leurs visages. Ainsila série d’allocutions, successivement prononcées par la présidente du comité d’organisation, la présidente des femmes, le président de la mutuelle des cadres, le député de Gbéléban et Seydougou, ainsi que le chef du village, qui ont exposé,à l’attention de leur Marraine, les obstacles qui entravent la promotion du genre etl’autonomisation des femmes de Gbéléban ont trouvé des oreilles attentives et un cœur généreux en Mme Dominique Ouattara.Espérons qu’il en sera pareil de l’appel pour l’égalité entre la femme et l’homme adressée aux populations de Gbéléban, par la présidente du comité d’organisation, Mme Doumbia Aminata épouse Doumbia qui s’est insurgée contre toutes les formes de discrimination faitesaux femmes, et l’excision dans le département, regrettant que «la femme ne doit plus être une remorque pour l’homme ; (…) elle doit être son égal» ; et condamnant avec la même insistance la pratique de l’excision.En effet, Mme Doumbia a aussi demandé à ses parents des autres sous-préfectures et villages de suivre l’exemple du village maternel du Président la République qui a abandonné cette pratique d’un autre âge qui était ancrée dans la culture des populations. Elle quia aussi plaidé en faveur des femmes rurales de Gbélébanpour, dira-t-elle «qu’elles puissent avoir et développer des activités génératrices de revenus», car le bien être de la famille repose, dira-t-elle, sur les capacités d’action de la femme.

Plusieurs personnalités, dont le Ministre des Transports Mr. Gaoussou Traoré, le Corps préfectoral, les chefs de villages et leurs notabilités, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité, Mr. Koné Adama, le Général Cissé, Maire Cissé Lanciné, Mr Youssouf Traoré Directeur de la SONATT, ont apporté leur soutien aux femmes de Gbéléban, en leur conseillant, par la bouche du Ministre Gaoussou, de faire bon usage des dons que la Première Dame, qu’il a salué, leur a offerts. Le député de Gbélban et Seydougou, l’Honorable Doumbia Alassane n’en dira pas moins, que d’exprimer sa reconnaissance aux poppulations venues plus nombreuses que prévues pour marquer leur attachement à Aissata Ouattara, au Pésident de la République et à sa femme, pour leurs nombreuses actions en faveur de Gbéléban. Le président des cadres de Gbéléban a quant à luidéclaré qu’après s’être plusieurs fois interrogé sur la question du genre, il importe que l’égalité entre la femme et l’homme devienne une réalité.

La Journée Internationale de la Femme s’est poursuivie ce lundi 10 Mars 2014, par plusieurs réunions et rencontre entre femmes.

SerCom 1ère Dame

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia
commenter cet article

commentaires