Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 20:19

 

Refugier-au-Liberia-473-2.jpg

 

Après le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui a appelé, jeudi dernier, à une résolution urgente de la crise en Côte d'Ivoire, qui "aggrave la situation humanitaire", c’est au tour de l`Organisation internationale pour les migrations (OIM) de tirer sur la sonnette d’alarme. "Plus la crise dure, plus fort est le potentiel de déplacement de population", a expliqué le directeur général de l`OIM.

Selon cette organisation, près de 82.000 personnes ont dû abandonner leur maison pour fuir les violences post-électorales en Côte d`Ivoire. Ces violences ont fait plus de 296 morts selon l`ONU. "Environ 82.000 personnes ont été déplacées à l`intérieur ou à l`extérieur de la Côte d`Ivoire depuis le début de la crise, bien qu`il soit fort probable que les vrais chiffres soient plus élevés", a déclaré un porte-parole de l`OIM, Jean-Philippe Chauzy, lors d`un point presse, hier à Genève. Quelque 42.000 sont restées à l`intérieur du pays et 34.500 ont fui au Liberia. Environ 2.585 autres se sont réfugiés au Mali, tandis que quelque 1.800 Guinéens sont retournés vivre dans leur pays. Un petit nombre d`Ivoiriens a aussi été enregistré au Burkina Faso, au Niger, au Bénin et au Togo. "Plus la crise dure, plus fort est le potentiel de déplacement de population", a expliqué le directeur général de l`OIM pour cette région d`Afrique, Eugenio Ambrosi. Depuis le scrutin du 28 novembre, la Côte d`Ivoire est déchirée entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale, qui presse en vain le sortant de céder le pouvoir. Selon le dernier décompte de l`ONU, 296 personnes sont mortes depuis la mi-décembre dans des violences en Côte d`Ivoire.

Le HCR avait déjà annoncé dans un communiqué que "le blocage politique s'enracine, ce qui aggrave la situation humanitaire. La population a très peur" et le responsable du HCR avait souhaité qu’"une action politique internationale urgente est nécessaire pour sortir de l'impasse et rétablir le calme. Tous les citoyens de la Côte d'Ivoire devraient se sentir en sécurité chez eux et ne devraient plus avoir à fuir en quête de sécurité", a-t-il ajouté.

António Guterres s'était déclaré particulièrement inquiet par rapport à la présence au Liberia d'au moins 35.000 réfugiés ivoiriens enregistrés par le HCR, qui ont fui l'instabilité croissante dans leur pays. "Si la situation continue à se détériorer, nous risquons d'être confrontés à un déplacement massif d'Ivoiriens", avait-il prévenu.

GUY TRESSIA

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Crise ivoirienne
commenter cet article

commentaires