Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 09:58

kandia camaraPendant que le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement Technique (MENET), dirigé par la très présente Kandia Kamissoko-Camara, lutte contre les grossesses en milieu scolaire, certains de ses collaborateurs rament à contre-courant. L’affaire B.L. bat son plein au Collège moderne du Plateau avec un éducateur récidiviste.

C’est un secret de polichinelle au Collège moderne du Plateau. Tous les élèves et employés sont écœurés par le comportement d’un éducateur du collège. Il s’agit de KEITA Abdoulaye alias « Serges Beynaud » qui a enceinté une élève de la 6ème14 du nom de B. L. « Il a tenté un avortement qui n’a pas marché. Mais actuellement, le ventre de la petite est visible au point où ils ne veulent pas courir le risque de réessayer », nous confie une source proche du dossier.

Elle (notre source) ajoute même que « la tutrice de B.L. a reçu 150 mil avant-hier (ndlr : mercredi 19 mars) et 50mil aujourd’hui (ndlr : vendredi 21 mars), en signe de pardon et pour couvrir les soins de la petite ». Nous avons joint une tante de la fille qui nous a confirmé les faits, « mais nous ne voulions pas ébruiter l’affaire », a-t-elle dit.

Cependant, notre source accuse :  » L’affaire doit être sue de la ministre pour qu’elle prenne ses responsabilités. Que la loi s’applique à ce monstre!!! Mais il semble bénéficier du soutien de Mme La Principale du Collège, Mme OKOU Okahi, qui ne veut pas informer sa hiérarchie ».

« Et pourtant, KEITA Abdoulaye n’est pas à son premier forfait. Il y a 2 ans, KEITA Abdoulaye avait été surpris par des élèves en train de faire l’amour à une élève dans son bureau. A cause de lui plusieurs de nos élèves ont arrêté leur scolarité, dans le silence, sans le dénoncer. Il abuse principalement des petites filles sans défense », s’indigne notre interlocuteur.

Finalement, « ils ont mis à exécution leur plan de camouflage. Faire taire la famille et faire disparaitre le dossier de la petite comme si elle n’avait jamais existé dans les effectifs. C’est leur dernière cartouche », prévient notre source.

Selon Dr Ouattara Josephine Yéné, qui s’est exprimé sur RTI1 le 16/3, les « enceinteurs » de ces élèves sont repartis comme suit : Les élèves (40%), les enseignants (4%) et les autres (56%). Pis, l’âge de ces porteuses de grossesse se situe aujourd’hui entre 8 et 21 ans.

Notons que, « seulement pour le premier trimestre de l’année scolaire 2013-2014 en cours, on enregistre déjà 51 cas de grossesse à Gagnoa, 94 cas de grossesse à Abengourou, 2 cas de grossesse au Collège municipal de Tiémé (région du Kabadougou), 152 cas de grossesse à Bondoukou… C’est donc à une véritable «épidémie» de grossesse en milieu scolaire qu’on assiste en ce moment et contre laquelle les solutions proposées par les responsables de l’Education  nationale sont sans effet, si ce n’est qu’elles incitent plutôt les « enceinteurs » à redoubler d’efforts », selon le bihebdomadaire satirique ivoirien « L’Eléphant déchaîné ».

GUY TRESSIA

Source: http://www.5minutesinfos.net/cote-divoire-lutte-contre-les-grossesses-en-milieu-scolaire-educateur-defie-kandia-camara-enceinte-eleve-6eme/

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Société
commenter cet article

commentaires