Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 12:01

manifestation-protestation2.jpg

 

Depuis le 3 décembre dernier, Laurent Gbagbo s’est autoproclamé à la tête de la Côte d’Ivoire et confisqué le pays. Et pourtant, tous les chiffres proclamés par la CEI et le Conseil constitutionnel démontrent, sans ambigüité, que c’est Alassane Ouattara le véritable vainqueur des élections présidentielles en Côte d’Ivoire. Toute la Communauté internationale dans toute sa diversité, les Institutions bancaires et financières, les religieux et même les alliés de Gbagbo lui demandent de rendre le pouvoir. Mais le Woudy de Mama bande encore ses biceps pour défier toute l’humanité et …Dieu.

Cela fait 15 jours, jour pour jour, que les Ivoiriens vivent sous un couvre-feu insensé. Le pays vit au ralenti et des activités sont bloquées. Des escadrons de la mort en profitent pour sévir dans les Communes et quartiers d’Abidjan. C’est pourquoi des Ivoiriens ont décidé de donner de la voix pour dire non au brigandage politique et au braquage électoral. "Vu l'urgence de la situation et surtout considérant l'impatience, le découragement et le désespoir grandissant de nos militants et sympathisants, nous avons décidé de vous faire la proposition suivante pour analyse et si possible validation", demandent des militants à la direction du RHDP. Puis, ils ajoutent : "Nous avons longuement réfléchi et pris en considération plusieurs paramètres, notamment celui de notre tout nouveau Président S.E.M Ouattara Alassane, ainsi que celui de nos dévoués militants et proposons de mener des journées villes mortes, à travers tout le pays et à partir du mardi 14 décembre prochain. Ainsi, nous souhaitons que cela puisse rencontrer l'adhésion de tous, à commencer par les dirigeants du RHDP et des travailleurs de tous les secteurs d'activité, afin que nous puissions mettre également la pression sur Laurent Gbagbo pour accélérer son départ", selon Bamba Vafoumba, Président RJR Riviera palmeraie.

Force est de reconnaître que cette situation de blocage politique, économique et social entraine des conséquences incalculables sur la population. Les prix des denrées alimentaires flambent déjà. Le gaz et le charbon de bois, principales sources d’énergie des ménages, deviennent rare. Le président Alassane Ouattara devrait, en tenant compte de la situation financière précaire des populations, résoudre au plus vite cette crise à relent de banditisme politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires