Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 15:57

Ch Blé-goudé13

 

Après la mise en place de la Force républicaine de Côte d’Ivoire (FRCI) composée par les FAFN et les FDS qui se sont ralliées à la démocratie, par le Président Alassane Ouattara, un vaste mouvement de libération de la Côte d’Ivoire des griffes du dictateur Laurent Gbagbo. Les FRCI ont libéré toutes les villes de l’intérieur du pays. Il ne reste plus qu’à capturer le tueur des femmes aux mains nues.

"Suite à la crise politico-militaire que notre pays a connu depuis le 19 septembre 2002, des élections présidentielles ont été organisées et qui ont vu l’élection du Dr Alassane Ouattara, au soir du 28 novembre 2010, au terme d’un scrutin libre, ouvert et transparent certifié par la Communauté internationale que nous avons-nous-mêmes, Ivoiriens, sollicitée. Ces élections qui devraient nous apporté la paix et le progrès, paradoxalement, a plongé la Côte d’Ivoire, notre pays, dans une désolation, un chaos. Et cela par la seule faute de M. Laurent Gbagbo dans sa folie meurtrière avec la confiscation du pouvoir d’Etat", c’est le tableau de la crise postélectorale présenté par Michel Zoro Bi, président du MONASFORCI.

C’est donc face à ce triste constat que le Président de la République, Alassane Ouattara et son Premier ministre Guillaume Soro ont pris leur responsabilité pour rétablir l’ordre démocratique. Ils ont demandé aux FRCI de pacifier tout le pays en le nettoyant des mercenaires et milices engagés par Laurent Gbagbo, et qui terrorisent le peuple. Mission réussie. Mais les FRCI ont besoin du soutien du peuple lequel elles se battent contre les tueurs de Gbagbo. Dès lors, pour coordonner et appuyer les actions en faveur des Forces républicaines, le Mouvement national pour le soutien aux forces républicaines (MONASFORCI) est né, ce jeudi 7 avril 2011 au RANHOTEL de Bouaké et piloté par Michel Zoro Bi, Conseiller du Premier ministre chargé des affaires humanitaires.

Les cibles visées par ce mouvement ont été identifiées par le MONASFORCI : "Ce mouvement qui est parrainé par le Premier ministre, ministre de la Défense, Guillaume Soro, a pour cibles les organisations de jeunes, des femmes, des opérateurs économiques, des partis politiques, des syndicats, des ONG et autres associations des communautés religieuses, des autorités locales, de la chefferie traditionnelle", a précisé le président Zoro Bi avant de donner le canevas des actions. "Nos premières actions seront celles de collecter des vivres et des non vivres et de lancer une campagne de dons pour soutenir nos valeureux soldats aux fronts et qui ont besoin de soutien dans l’immédiat et ensemble lancer une autre campagne de don de sang et de médicaments pour les blessés".

Le maire de la commune de Bouaké, Fanny Ibrahima, qui a été séduit par cette initiative n’a pas manqué de féliciter les initiateurs, tout comme Dr Ouattara André qui représentait le PM Soro Guillaume, parrain de la cérémonie. "Le Premier ministre suit cette cérémonie avec intérêt. Il félicite et encourage les initiateurs. Mais il souhaiterait que les actions de ce mouvement aillent au-delà de cette crise ivoirienne", a transmis le représentant de Guillaume Soro.

GUY TRESSIA à Bouaké

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Crise ivoirienne
commenter cet article

commentaires