Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 16:51

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : audits des sociétés d'État qui ont soutenu Laurent Gbagbo

Laurent Gbagbo(957) - Alassane Ouattara(423) - économie(199) - Bruno Nabagné(1)

Partager

30/06/2011 à 11h:21 Par André Silver Konan

Diminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimerEnvoyerPartager cet article

Le pétrolier ivoirien Petroci, visé par les audits du gouvernement d'Allassane Ouattara.Le pétrolier ivoirien Petroci, visé par les audits du gouvernement d'Allassane Ouattara. © Vincent Fournier pour J.A.

Au moins quarante-trois sociétés d’État en Côte d’Ivoire seront auditionnées par le gouvernement ivoirien, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné. Dans le viseur du gouvernement, les sociétés publiques qui ont soutenu Laurent Gbagbo pendant la crise postélectorale.

« Le Conseil des ministres a autorisé la conduite par le ministre de l’Économie et des Finances, sous l’autorité du Premier ministre, de missions d’audits des comptes de quarante-trois sociétés d’État et de sociétés à participation publique majoritaire », a déclaré mercredi Bruno Nabagné, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (TIC) et porte-parole du gouvernement de la Côte d'Ivoire.

Ces sociétés « ont été sélectionnées en raison de leur importance, en termes de chiffre d’affaires ou de subventions reçues de l’État, et ces audits s’intéresseront en particulier aux mouvements et flux financiers et bancaires intervenus au cours de la période allant du 4 décembre 2010 au 10 juin 2011 », a précisé M. Nabagné.

Meilleure gouvernance

Selon le porte-parole du gouvernement, ces audits « permettront au gouvernement de prendre des mesures de redressement au cas par cas et de proposer de nouvelles orientations et une meilleure gouvernance des entreprises publiques ». Ils devraient être menés par quatorze cabinets inscrits au tableau de l’ordre des experts comptables de Côte d’Ivoire. Leurs rapports sont attendus au plus tard fin septembre.

Les sociétés visées sont, pour la plupart, celles dont les directeurs généraux ou les présidents de conseil d’administration ont activement soutenu Laurent Gbagbo, pendant la crise postélectorale. Au nombre de ces sociétés, les pétroliers Petroci et SIR, les ports d’Abidjan et de San Pedro ou encore les banques nationales.

La plupart de ces sociétés avaient été sanctionnées par l’Union européenne et l’administration américaine, pour leur soutien actif à Laurent Gbagbo lors de la crise postélectorale ivoirienne.

Par André Silver Konan

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Crise ivoirienne
commenter cet article

commentaires