Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 13:58

gbagbo-soro-serre-la-main.jpgGagnoa n’est pas content de Gbagbo. Et celui-ci s’en moque éperdument. "Si vous n’êtes pas contents de moi, ne me votez pas", a dit, récemment,  Gbagbo Laurent à ses parents de Gagnoa. Et cela n’est pas tombé dans des oreilles de sourds. Les rangs des déçus du Front populaire ivoirien (FPI) s’allonge.

En effet, depuis que Laurent Gbagbo est au pouvoir, la ville de Gagnoa n’a pas bénéficié des fruits du succès du FPI. Et pourtant, cette ville a souffert le martyr pour que son "fils" gouverne la Côte d’Ivoire. Malheureusement, les habitants de la cité du Fromager n’ont que leurs yeux pour constater et leurs cœurs meurtris par l’ingratitude de leur "frère" devenu Président de la République. "Qu’avons-nous fait pour subir le mépris de Gbagbo ?", se demande un cadre du Canton Niabré (Propriétaire terrien de la ville avec 20 villages communaux). "Pourquoi ne veut-il pas que Gagnoa se développe comme les autres départements ? Il distribue les départements ailleurs sans penser à nous. Alors que Gagnoa, Guibéroua et Ouragahio pouvaient être érigées en trois départements pour bénéficier des bienfaits de la décentralisation. Ailleurs des départements n’ont que 12 villages. Le département de Gagnoa avec Guibéroua et Ouragahio comme sous-préfectures mis ensemble compte plus de 163 villages et plus de 140.566 habitants", s’est indigné un haut cadre de la ville, après un séminaire organisé par la Fédération des mutuelles de développement du canton Niabré (FEMUDEN) dans ladite ville. Les ressortissants de Ouragahio avaient, après leur séminaire, demandé aussi l’érection de leur ville en département. Mais Gbagbo est resté sourds à leurs cris de détresse.

"Mais diantre ! Pourquoi Gbagbo feint-il d’ignorer les problèmes de Gagnoa pour lesquels il se battait, hier ? Pourquoi après dix ans au pouvoir, Gagnoa demeure encore une ville fantôme avec ses rues dégradées et pleines d’odeurs que le Président Gbagbo Laurent traverse les yeux fermés et le nez bouché pour se rendre dans son village natal à Mama ?", s’est aussi interrogé, le cœur meurtri, un autre fils (Jean Yves Zrissagnom) de la ville, dans les colonnes d’un confrère.

Pour ce dernier, si Gbagbo ne fait rien pour améliorer les conditions de vie de sa propre mère qui vit à Gnaliépa comme si son fils n’était pas le N°1 ivoirien, c’est que Gbagbo ne fera rien pour personne, encore moins développer Gagnoa. "Le tronçon de route de moins de 500m qui sépare la grande route de Gnaliépa, sur lequel il passe tous les jours pour aller voir sa génitrice, n’est pas bitumé et ne le sera jamais. Ne parlons pas de la reconstruction de la maison de son père adoptif où réside présentement sa maman (…) Gagnoa a perdu l’illusion de sa renaissance", a-t-il écrit. Il est allé plus loin pour dire que Gbagbo vient de limoger le seul ministre de Gagnoa qui était au gouvernement, Sébastien Dano Djédjé.

Le chapelet des griefs contre Gbagbo est infini. Les habitants de Gagnoa en ont gros sur le cœur. Et plus particulièrement le canton Niabré qui ne se reconnait plus en Gbagbo Laurent. Des manifestations pour crier leur colère se préparent sous le Fromager. "Puisqu’il nous a dit de ne pas le voter si nous ne sommes pas content de lui, on l’attend le jour venu. Mais déjà, qu’il sache que nous allons manifester dès que nous apprendrons qu’il va passer par Gagnoa pour aller à Mama", confie un jeune déçu du FPI.

En tout cas, entre Laurent Gbagbo et ses parents de Gagnoa, ce n’est plus la même ferveur militante des années 1990. Un grand divorce s’annonce.

GUY TRESSIA

guy_tressia@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia
commenter cet article

commentaires