Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 16:02

Bamba-Medji.jpg

 

Bamba Médji a été nommé maire intérimaire de Gagnoa, selon l’arrêté N° 183 du 17 juin du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur qui se serait appuyé sur le Procès-verbal de la réunion du Conseil municipal en date du 11 mai 2011. Et, au terme de cette réunion qui aurait vu la participation de tous les adjoints au maire, il aurait été décidé à l’unanimité que désormais M. Bamba Médji, deuxième adjoint, assurerait l’intérim du maire Gnohité Roger démissionnaire. La réunion du conseil municipal qui s’est tenue le 3 juin aurait confirmé cette décision. Cependant, des voix se lèvent pour dénoncer cette nomination par décret de Bamba Médji qui serait contre les textes de la Municipalité. Cette nouvelle situation annonce sans doute une grande crise sous le Fromager. Effet, les réunions du 11 mai et du 3 juin derniers, qui se sont déroulées à l’hôtel de ville de Gagnoa, ont produit des Procès-verbaux dans lesquels il a été décidé l’urgence du renouvellement de la Municipalité. Mais "aucune personne n’a été choisie pour remplacer le maire démissionnaire. Ce n’est pas un ministre qui nomme un maire. Il entérine le vote des Conseillers municipaux qui choisissent librement l’intérimaire dans leur rang. Il était convenu de se retrouver pour élire un maire parmi nous les Conseillers. Ce qui est paru dans la presse a surpris presque tous les Conseillers. Et c’est basé sur du faux", nous a confié un  Conseiller municipal très en colère. "Si le ministre a cautionné cette nomination de Bamba Médji, c’est qu’il veut mettre Alassane Ouattara en difficulté à Gagnoa. Parce que d’abord, Bamba n’a pas été élu. Mais en plus, il n’est pas un Conseiller-résident comme le disent les textes de la Municipalité", a-t-il ajouté. Pour d’autres cadres du département et selon des sources proches du Conseil municipal, les allogènes et allochtones de Gagnoa ne voudraient pas se disputer les postes de chefs avec leurs tuteurs. Ils ont toujours souhaité accompagner, en restant au second plan, les autochtones dans la gestion de la Cité du Fromager. "On peut accepter un allogène ou un allochtone à la députation, parce que c’est pour expliquer des lois votées à l’Assemblée Nationale à des communautés. Mais pas la mairie, encore moins le Conseil général. Le chef du village de Gagnoa doit être choisi parmi autochtones", ont-ils dit en substance pour exprimer leur désaccord vis-à-vis de cette nomination qui sent "l’imposture et des manœuvres malsaines qui risquent d’imploser le RHDP et rejaillir négativement sur le Président Alassane Ouattara", selon eux. Ils donnent les exemples de Yamoussoukro où le Président de la République a choisi un des petits-fils d’Houphouët-Boigny, Augustin Thiam et du District d’Abidjan où Beugré Mambé, un Ebrié, a été choisi. "N’y a-t-il pas de Bété de Gagnoa qui soit un sincère militant du RDR pour qu’on brise nos habitudes en la matière?", s’interrogent-ils. "Bamba Médji devrait faire attention, car ses manœuvres risquent de révolter les autochtones Bété de Niabré", ont-ils averti. Nous avons tenté, en vain, de joindre M. Bamba Médji pour avoir sa version des faits.

GUY TRESSIA

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Société
commenter cet article

commentaires