Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 17:36
Tous réclament à cor et à cri des élections générales. Cependant, le processus de sortie de crise piétine depuis 6 ans. Et cela inquiète plus d’un Ivoirien. Alors le parti politique "La Renaissance" de Guéhi Bombet Robert sorti de sa réserve, le 23 octobre dernier dénonce.
"Cela fait six (6) ans que la Côte d’Ivoire se trouve dans une situation confuse de ni paix ni guerre à travers une succession de gouvernements de transition tous taillés sur le schéma de Marcoussis, se ressemblant aussi bien dans leur composition que dans leur mission. Ces gouvernements de partage, enfermés dans le jeu des intérêts partisans des acteurs politiques en présence au détriment de l’intérêt général des populations, ont fini par ruiner tous nos espoirs de sortie de crise rapide, avec en prime des élections plusieurs fois annoncées, mais jamais tenues. Le mensonge, la démagogie et l’irresponsabilité ayant toujours pris le pas sur la vérité, la bonne foi et l’amour pour notre patrie", a dit le président de "La Renaissance", Guéhi Bombet Robert. Il a ensuite dressé le triste bilan de six (6) ans de gestion de la crise ivoirienne. A l’analyse de l’état actuel, La Renaissance, par la voix de son président, s’interroge : "Pour quelle élection présidentielle tout ce monde est dans la frénésie de campagne ? Pour apporter quel bonheur, tous ces gens qui ont eu un rôle de premier plan pour sortir notre pays du naufrage, se présentent-ils subitement comme des messies pour sauver un pays qu’ils ont contribué à mettre à genoux ?" Le 30 novembre, selon le président de "La Renaissance", "c’est de l’utopie sinon une autre arnaque des profiteurs de la Côte d’Ivoire qui cherchent par tous les moyens à confisquer le pouvoir", s’est-il indigné. Selon toujours le président de ce parti, "La Renaissance" fonde son inquiétude sur l’opération « Inondation » que le FPI a initié dans le dos de la CEI, qui elle-même vient de voir son indépendance contestée quelques jours seulement après le lancement de l’opération d’identification. Il a, pour finir, proposé une voie de sortie de crise : "Pour notre parti, les propositions de sortie de crise, maintes fois affirmées, n’ont pas variées: une véritable transition bâtie sur un nouveau schéma de gestion de la crise s’impose à la Côte d’Ivoire. "La Renaissance" insiste sur la nécessité d’une véritable transition pacifique de 12 à 24 mois, avec un gouvernement de mission, chargée de lever les contradictions qui minent le pays et de poser les bases de la renaissance ivoirienne", a-t-il conclu.
GUY TRESSIA

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Politique
commenter cet article

commentaires