Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 09:33
Fête des mères : Les Colombes de Côte d’Ivoire demande la libération des 200 filles kidnappées par Boko Haram au Nigeria

Depuis le lundi 14 Avril 2014, plus de 200 filles ont été enlevées au Nigeria pour une destination inconnue par des terroristes de la secte BOKO HARAM, pour être vendues et/ou mariées de force.

En ce jour de la fête des mères du monde entier :

Nous, Colombes de Côte d’Ivoire, condamnons avec fermeté cet acte horrible, barbare, criminel et lâche perpétué par ces terrorismes car la jeune fille n’est pas un objet à ventre et à marier contre son gré. Elle a droit à l’éducation pour être une femme émancipée devant contribuer à son niveau, à l’émergence de l’Afrique dont on parle tant. Nous sommes mobilisées derrière nos sœurs enlevées qui souffrent beaucoup en ce moment, et solidaires de leurs différentes familles ainsi que du gouvernement Nigérian.

A vous tous, concernés par cet acte odieux, nous voulons vous assurer de notre soutien spirituel et moral.

Nous demandons au gouvernement Nigérian, à la CEDEAO, à l’Union Africaine et à la Communauté Internationale de prendre des mesures immédiates et sans conditions pour la libération de nos sœurs qui doivent retourner dans leurs familles et surtout à l’école.

Nous demandons aussi plus de vigilance non seulement au gouvernement nigérian mais aussi aux gouvernants de tous les pays du monde afin que de telles situations ne se reproduisent plus jamais.

C’est pourquoi nous sommes de chœur avec la Communauté international pour crier: # BRING BACK OUR GIRLS.

La Présidente des Colombes de Côte d’Ivoire

SERY Chantal Lady

Fête des mères : Les Colombes de Côte d’Ivoire demande la libération des 200 filles kidnappées par Boko Haram au Nigeria

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Société
commenter cet article

commentaires