Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tressia
  • Le blog de tressia
  • : Politique, economie, société, sports, humour, pensées, crise ivoiriennes
  • Contact

Recherche

Archives

25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:50
Ministère de l’Economie/ DGTCP-Une centaine d’agents oubliés à la maison -La fille de Gbagbo concernée

Cela fait deux ans et demi pour certains, huit mois pour d’autres, que près de 80 agents en service sous l’ancien régime, à la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP), sont à la maison, sans nomination et donc sans poste d’affectation.

Une bien étrange façon de gérer les Ressources Humaines.

Occuper deux postes,

c’est mieux?

Le Trésor Public de Côte d’Ivoire, administration qui était citée comme model comparativement aux autres administrations en générale et les régies financières en particulier, est aujourd’hui, selon le constat de «L’Eléphant Déchaîné», en proie à d’énormes difficultés de management des ressources humaines. Avec des dizaines d’agents payés à ne rien faire et se tournant les pouces à la maison.

Certains sont des Administrateurs des services financiers, d’autres sont des Inspecteurs du Trésor, d’autres encore sont des Contrôleurs du Trésor, etc.

Beaucoup parmi eux avaient été déjà nommés à des postes d’agents comptables et avaient pris fonction dans de nombreuses structures telles que les ex-conseils généraux, supprimés dès l’avènement du nouveau régime.

D’autres avaient été nommés dans des structures qui n’ont pu fonctionner normalement en raison de problèmes internes à l’administration.

Du coup, ces cadres se sont retrouvés sur le carreau, depuis plus de huit mois pour certains, plus de deux ans pour d’autres. Sans que le Ministère auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie et des finances, ne les nomme ailleurs. Officiellement pour manque de postes. Sauf que, dans le même temps, quand un poste de nomination se dégage quelque part, au lieu de nommer l’un des cadres qui se tournent les pouces à la maison, l’autorité compétente préfère nommer des intérimaires, c’est-à-dire ceux qui sont déjà titularisés à des postes, pour assurer l’intérim.

Ainsi, (il s’agit d’un exemple parmi d’autres), selon les sources de «L’Eléphant», l’Agent Comptable du Chu de Cocody assumerait également l’intérim, depuis plusieurs mois, de l’Agent Comptable du Chu de Bouaké. Tiens, les drames dans les Chu ont des origines apparemment diverses…

Les payeurs des ex-Conseils

généraux !

Les Conseils généraux ont été remplacés par les Conseils Régionaux. Avant leur suppression, dans chaque conseil général, se trouvait un payeur.

En lieu et place des payeurs des ex-conseils généraux, les Trésoriers généraux des départements ont été nommés payeurs intérimaires des Conseils Régionaux. Et les anciens payeurs des ex-conseils généraux sont consignés à domicile, à ne rien faire. Pourquoi ne pas nommer les ex-payeurs des ex-conseils généraux en qualité de payeurs des Conseils Régionaux ? Ces postes seraient-ils réservés à d’autres agents jouissant de qualités insoupçonnées ?

Conséquence de cette étrange façon de gérer les Ressources Humaines, 74 agents (voir liste), dorment depuis des mois à la maison, payés à ne rien faire.

En parcourant cette liste, «L’Eléphant » a découvert quelques noms plutôt célèbres : Marie Laurence Gbagbo épouse Kipré, l’une des filles de l’ex-couple présidentielle, qui prospérait à la Direction Générale du Trésor, avant la chute traumatisante du régime de la refondation.

Il y a aussi le nom de l’ancienne directrice du Trésor, Djédjé Mama Ohoua Simone, Administrateur général des services financiers. Il y a aussi un certain Gbagbo Nanga Jean, Inspecteur du Trésor.

Pas sûr que ces trois-là retrouvent un poste dans cette Direction Générale du Trésor Public et de la Comptabilité.

Une rétrogradation

qui ne dit pas son nom

En se pointant dans leur différente banque pour percevoir leurs indemnités du premier trimestre 2014, des Administrateurs des services financiers et autres agents dont le grade est compris entre A4 et A7 (plus de 15 ans de service), se sont rendus compte que les indemnités qui avaient été virées sur leur compte par la Direction Générale du Trésor correspondaient à celles d’élèves fonctionnaires de l’ENA en instance d’affectation. Une sorte de rétrogradation qui ne dit pas son nom.

Aucune mesure formelle n’a été prise encore pour matérialiser cette décision, mais pour les agents concernés, non seulement on les humilie en les maintenant à la maison sans nomination, mais en plus, on tente insidieusement de les amener à recommencer leur carrière à zéro.

Selon une source proche du syndicat des agents du Trésor Public, cette affaire est très préoccupante et tout serait mis en œuvre en ce moment pour amener l’autorité compétente à reverser aux agents concernés, la totalité de leurs indemnités trimestrielles.

Déjà qu’ils ne perçoivent plus les avantages liés aux postes de responsabilité qu’ils occupaient…

On se demande bien à quoi jouent le Ministère auprès du Premier Ministre chargé de l’Economie et des finances et la Direction Générale du Trésor.

Alex Kassy (in L’Eléphant déchaîné N°245)

Partager cet article

Repost 0
Published by tressia - dans Société
commenter cet article

commentaires